Ouvrir le menu principal

Page:Béranger, oeuvres complètes - tome 2.pdf/70

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.



LE VIEUX DRAPEAU


1820


Air : Elle aime à rire, elle aime à boire (Air noté )


De mes vieux compagnons de gloire
Je viens de me voir entouré ;
Nos souvenirs m’ont enivré,
Le vin m’a rendu la mémoire.
Fier de mes exploits et des leurs,
J’ai mon drapeau dans ma chaumière.
Quand secoûrai-je la poussière
Qui ternit ses nobles couleurs ?

Il est caché sous l’humble paille
Où je dors pauvre et mutilé,
Lui qui, sûr de vaincre, a volé
Vingt ans de bataille en bataille !
Chargé de lauriers et de fleurs,
Il brilla sur l’Europe entière.
Quand secoûrai-je la poussière
Qui ternit ses nobles couleurs ?

Ce drapeau payait à la France
Tout le sang qu’il nous a coûté.
Sur le sein de la Liberté,
Nos fils jouaient avec sa lance.