Ouvrir le menu principal

Page:Béranger, oeuvres complètes - tome 2.pdf/342

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.



m. Rome, que l’article concerne.

L’article de la Charte relatif à la liberté des cultes causait, dit-on, une grande répugnance à Charles X, qui, assure-t-on encore, n’en voulait pas jurer l’observation.

n. Vous pourriez faire un sacrilége.

Allusion à la fameuse loi du sacrilége, loi barbare dont la révolution de Juillet nous a délivrés.




LE CONVOI DE DAVID.


o. Les enfants de ce grand peintre, ayant sollicité en vain l’autorisation de rapporter sa dépouille en France, ont été obligés de le faire inhumer dans une église de Bruxelles, après en avoir obtenu la permission du roi des Pays-Bas.

p. On lui dut le noble appareil.

On sait que David fut l’ordonnateur des cérémonies publiques qui eurent lieu au commencement de la révolution. Il faut ajouter qu’il eut la plus grande influence sur le mouvement imprimé aux arts par la révolution française.

Comme tous les réformateurs, David a dû pousser à l’exagération des principes avec lesquels il combattit l’école des Vanloo et des Boucher ; mais, malgré cette exagération, il n’en restera pas moins une de nos plus grandes gloires dans les arts.