Ouvrir le menu principal

Page:Béranger, oeuvres complètes - tome 2.pdf/28

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.



LES CARTES
OU L’HOROSCOPE


Air de la petite Gouvernante (Air noté )


        Tandis qu’en faisant sa prière,
        Au coin du feu maman s’endort,
        Peu faite pour être ouvrière,
        Dans les cartes cherchons mon sort.
Maman dirait : Craignez les bagatelles !
        Le diable est fin ; tremblez, Suzon !

Mais j’ai seize ans : les cartes seront belles.
        Les cartes ont toujours raison,
        Toujours raison, toujours raison.

bis.


        Amour, enfant ou mariage,
        Sachons ce qui m’attend ici.
        J’ai certain amant qui voyage :
        Valet de cœur ? Bon ! le voici.
Pour une veuve, aux pleurs il me condamne.
        L’ingrat l’épouse, ô trahison !
J’entre au couvent, mon confesseur se damne.
        Les cartes ont toujours raison,
        Toujours raison, toujours raison.