Ouvrir le menu principal

Page:Béranger, oeuvres complètes - tome 2.pdf/262

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.



LE CHAPEAU DE LA MARIÉE



Demain engagez votre foi ;
À l’église allez sans scrupule.
Fille trompeuse, oubliez-moi
Pour un époux riche et crédule.
Des roses qui naissaient pour lui
La dîme à tort me fut payée ;
Mais en retour j’offre aujourd’hui
Le chapeau de la mariée.

Acceptez ces fleurs d’oranger ;
Qu’à votre voile on les attache.
Sous le joug fier de se ranger,
Que l’époux dise : Elle est sans tache.
L’Amour se plaint, mais c’est tout bas ;
Mais par vous la Vierge est priée.
Allez, on n’arrachera pas
Le chapeau de la mariée.

Quand vos sœurs se partageront
Ces fleurs qu’on dit d’heureux augure,
Les garçons vous déroberont
Une plus secrète parure.
La jarretière, pensez-y !
Chez moi vous l’avez oubliée.