Ouvrir le menu principal

Page:Béranger, oeuvres complètes - tome 2.pdf/216

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.



        L’illusion m’est donc ravie !
        Mais non : vers moi tu tends la main.
        Astre de qui dépend ma vie,
        Pour moi tu brilleras demain.

Reine des flots, sur ta barque rapide
Vogue en chantant, au bruit des longs échos.
Les vents sont doux, l’onde est calme et limpide,
Le ciel sourit : vogue, reine des flots.