Ouvrir le menu principal

Page:Béranger, oeuvres complètes - tome 2.pdf/147

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


« Mars va t’armer des feux de Jupiter ;
« Cher à Vénus, son étoile te guide [1] :
        « Bacchus, dieu toujours indompté,
        « Remplira ta coupe tarie.
        « Doux enfant de la Liberté,
        « Le Plaisir veut une patrie !
                « Une patrie ! »

Il se rendort le sage de Téos.
La Grèce enfin suspend ses funérailles.
Thèbes, Corinthe, Athènes, Sparte, Argos,
Ivres d’espoir, exhumez vos murailles !
        Vos vierges même ont répété
        Ces mots d’une voix attendrie :
        « Doux enfant de la Liberté,
        « Le Plaisir veut une patrie !
                « Une patrie ! »

  1. Suivant M. Puqueville, les Grecs ont encore en adoration l’étoile de Vénus.