Page:Bégule - L’Abbaye de Fontenay et l’architecture cistercienne.pdf/41

Cette page a été validée par deux contributeurs.
-( 18 )-

avait fondé, avant la mort du saint, plus de cent cinquante monastères. La discipline cistercienne commence à conquérir l’Allemagne en 1124, l’Angleterre en 1128, l’Italie en 1135, le Portugal en 1140, la Castille en 1131, l’Aragon vers 1150 et bientôt après la Suède. C’est pendant cette époque de rapide expansion que l’Ordre constitue en Bourgogne les formes de l’architecture que ses moines transportent de tous côtés.

L’église de Fontenay, régulièrement orientée du levant au couchant, a un dessin d’une austérité vraiment monastique, dont le plan est entièrement cerné par des lignes droites qui se rencontrent à angle droit. Ce plan, qui a la forme d’une croix latine, comprend une nef et deux bas côtés, un transept flanqué de quatre chapelles carrées du côte du levant et un chœur à chevet plat. C’est là le plan le plus cistercien : nous le retrouverons depuis la Scandinavie jusqu’à la Sicile.


14. Coupe transversale de l’église.

Les dimensions principales de l’édifice sont : longueur totale dans œuvre, 66 mètres ; largeur de la nef, 8 mètres, avec les bas côtés, 19 mètres ; longueur du transept, 30 mètres ; hauteur de la nef, 26. mètres 70.

La nef, comprenant huit-travées, est voûtée en berceau brisé, divisé et soutenu par des doubleaux qui portent sur des colonnes engagées. Ces colonnes reposent, au niveau de la naissance des arcades de la nef, sur des pilastres garnis de tores aux arêtes, et adossés aux piliers cruciformes. Les collatéraux, subdivisés à l’aplomb de chaque pilier par un arc en tiers-point et soutenant des