Page:Aymar de Saint-Saud - Armorial des prélats français du XIXe siècle (1906).djvu/161

Cette page a été validée par deux contributeurs.
144
ARMORIAL DES PRÉLATS

ARMES. — D’azur à N.-Dame de France (Vierge, placée au Puy sur une émimnce, fondue avec les canons pris à Sébaslopol) d’argent, au chef de Bretagne.

DEVISES. — Salve Regina etc. (voir le précédent évêque). — In omnibus charitas (en souvenir du Cardinal Brossais Saint-Marc).

SCEAU (en papier et à relief). — Rond ; écu aux armes avec attributs et devises comme ci-contre.

QUIMPER (ou Cornouailles, et Léon)
(1802. — Finistère)

ANDRÉ (CLAUDE), né à Montpellier le 30 mai 1743, sacré le 9 mai 1802 à Paris, démissionnaire en mars 1805, baron de l’Empire le 16 septembre 1808, chanoine de Saint-Denis, décédé le 25 août 1818 à Paris.

ARMES. — Comme évêque il ne prit que ses initiales et ne porta pas ensuite les armes que lui régla la Grande-Chancellerie : de gueules au lévrier d’argent, colleté et bouclé d’or, au comble d’azur chargé d’un soleil d’or ; au franc-quartier de baron évêque.

DOMBIDEAU DE CROUSEILHES (PIERRE-VINCENT), né à Pau le 19 juillet 1751, sacré à Paris le 21 avril 1805, décédé le 29 juin 1823, baron depuis le 10 septembre 1808 et chevalier de la Légion d’honneur.

ARMES. — D’argent à l’arbre de sinople terrassé de sable (le dessin donne par erreur une plaine de sinople) au lion de gueules passant sur la terrasse, au chef d’azur chargé de 3 étoiles d’or. — Sous l’Empire l’étoile de sénestre était cachée par le franc-canton baronnial.

DE POULPIQUET DE PRESCANVEL (JEAN-MARIE), né au château de Lesmel (Bretagne), aliàs à Plouguerneau, le 4 août 1759, sacré à Paris le 13 juin 1824, décédé le Ier mai 1840. Il aurait été nommé évêque de Verdun en 1817.

ARMES. — D’azur à 3 poules de mer d’argent, becquées et membrées de gueules.

DEVISE. — De peu assez.