Page:Austen Lady Susan Watson Letters.djvu/227

Cette page n’a pas encore été corrigée



À


sa très excellente majesté la Reine.


Madame,

C’est de savoir que Votre Majesté a si hautement apprécié les œuvres de Jane Austen qui m’a encouragé à demander la permission de dédier à Votre Majesté ces volumes, contenant comme tels quels de nombreuses lettres de cet auteur, lettres desquelles, en tant que son petit-neveu, je suis récemment entré en possession. Ces lettres sont imprimées, à l’exception de très petites omissions qui semblaient éminemment souhaitables, telles qu’elles ont été écrites, et s’il devait s’y trouver, dans les lettres ou dans les chapitres qui les accompagnent, quelque chose qui peut intéresser ou amuser votre Majesté, je m’estimerai doublement fortuné d’avoir été le moyen de les porter à l’attention de Votre Majesté.

Je suis, Madame,
de votre majesté, le sujet très humble
et très obéissant,
BRABOURNE.