Page:Austen - Love & Freindship and other early works.djvu/84

Cette page n’a pas encore été corrigée


l'un l'autre, est énormément émouvant. Je vis dans le Perthshire, Vous dans le Sussex. Nous pourrions rencontrer à Londres, que mon Père doit disposé à m'emmenez là, et étaient votre mère d'être là en même temps. On pourrait se rencontrer à Bath, à Tunbridge, ou partout sinon en effet, pourrions-nous mais être au même endroit ensemble. Nous devons seulement espérer qu'une telle période peut arriver. Mon père ne revient pas à nous jusqu'à l'automne; mon frère quittera l'Ecosse dans quelques jours ; il est impatient de voyager. Jeunesse Perdue ! Il se flatte vainement que le changement d'Air guérira les blessures d'un Cœur brisé ! Vous vous joindrez à moi, je suis certain que ma chère Charlotte, dans les prières pour la récupération de la paix de l'esprit de la malheureuse Lesley, qui doit jamais être essentiel à celui de votre sincère amie.

M. Lesley.


DEUXIÈME LETTRE

De Miss C. LUTTERELL à Miss M. Les-LEY en réponse.

Glenford Fevrier 12

J'ai mille excuses pour avoir si longtemps retardée de vous remercier ma chère Peggy pour votre lettre agréable, qui je crois