Page:Austen - Love & Freindship and other early works.djvu/156

Cette page n’a pas encore été corrigée



avec elle, le moment où elle est entrée dans la maison, et elle est apparue également heureuse avec moi, attachant elle-même à moi pendant le reste de la journée. Il y a quelque chose de si doux, si faible dans son visage, qu'elle semble plus que mortelle. Sa conversation est aussi envoûtante que son apparence; Je ne pouvais pas m'empêcher de lui dire combien elle sucitée mon admiration. "Oh, Mlle Jane ( dis-je) et je me suis prie d'une incapacité au moment de m'exprimée comme je pourrais souhaiter "Oh! Jane (j'ai répétée) je ne pouvais pas penser à des mots pour adaptée mes sentiments Elle semblait attendre mon discours . J'étais confuse, désolée les pensées étaient désorientées et je pouvais seulement ajouter "Comment allez-vous ?" Elle a vue et sentie mon embarras et avec une présence d'esprit admirable m'a tirée la parole en disant "Ma chère Sophia ne soyez pas inquiètes de vous avoir exposé je vais activer la conversation sans avoir l'air de le remarquer Oh! comme je l'aimais pour sa gentillesse ! "montez-vous autant que vous le faites?" m'a t- elle dit. "Je suis conseillée de monter par mon médecin. Nous avons de belles promenades autour de nous, j'ai un Cheval charmant , inhabituellement trouvée de l'amusement , ais-je répondu je me suis bien remis de ma confusion, et, en somme, je montes beaucoup. "Vous êtes dans le droit chemin mon amour", dit elle. alors répétant la ligne suivante qui était