Ouvrir le menu principal

Page:Austen - La Nouvelle Emma T4.djvu/74

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


vous alarmer. Je ne dis pas que cette affaire ne soit très-désagréable ; mais elle aurait pu être plus mauvaise. Si nous marchons un peu vite, nous arriverons bientôt à Randalls. »

Emma vit qu’il fallait attendre ; la chose n’était plus difficile, ainsi elle ne fit plus de questions, elle s’abandonna à son imagination qui lui suggéra bientôt que ce pouvait être une affaire d’argent, qui venait de se découvrir, et qui affectait les intérêts de la famille ; quelque chose que le dernier événement de Richemont avait probablement mis au jour. Son imagination travaillait activement. C’était peut-être une demi-douzaine d’enfans illégitimes, et le pauvre Frank déshérité. Tout cela, quoique peu désirable, ne la tourmentait pas beaucoup, et ne lui inspirait que de la curiosité.

« Qui est-ce ce monsieur qui est à