Ouvrir le menu principal

Page:Austen - La Nouvelle Emma T4.djvu/294

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


qui l’aimaient. Enfin Emma la regardait comme la personne du monde la plus fortunée, d’avoir créé dans ce jeune homme une passion aussi durable. Henriette attirée chez les Martin, venait très-rarement à Hartfield ; ainsi leur intimité commençait à dégénérer, comme cela devait être, en égards d’une part, et en simple amitié de l’autre.

Avant la fin de septembre, Emma accompagna Henriette à l’église, et lui vit donner la main à Robert Martin avec une satisfaction que les souvenirs que lui causait la présence de M. Elton ne purent diminuer.

Peut-être ne voyait-elle en lui que le prêtre qui devait lui donner à elle-même la bénédiction nuptiale. Robert Martin et Henriette Smith, quoique le dernier couple engagé sur trois, furent mariés les premiers.