Ouvrir le menu principal

Page:Austen - La Nouvelle Emma T4.djvu/292

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


elle oublia le passé pour ne s’occuper que de l’avenir. Elle redoutait en arrivant de ne pas obtenir l’approbation de son amie ; mais Emma la tranquillisa par les félicitations sincères qu’elle lui fit sur le bonheur dont elle allait jouir enfin, après tous ses chagrins éphémères. Henriette alors lui raconta tout ce qui s’était passé chez Asthley et au dîner le lendemain, avec tout le plaisir imaginable. Mais comment expliquer cela ? Emma reconnut qu’Henriette avait toujours aimé Robert Martin, et que la passion de celui-ci ne s’étant jamais démentie, elle n’avait pu lui résister.

Peu après on connut les parens d’Henriette. Elle était fille d’un marchand assez riche pour lui donner une dot convenable et assez honnête pour tenir sa naissance secrète. Voici la seule noblesse dont elle pût se flatter,