Ouvrir le menu principal

Page:Austen - La Nouvelle Emma T4.djvu/286

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


fois que nous parlâmes d’elle, l’avez-vous déjà oublié ? »

« Oh ! non, quel mauvais sujet j’étais alors ! Comment ai-je pu oser ? »

Il se mit à rire si fort après cet acte de componction, qu’Emma ne put s’empêcher de lui dire :

« Je soupçonne qu’au milieu de vos perplexités, dans ce temps-là, vous vous amusiez beaucoup à nos dépens : ce devait être une grande consolation pour vous. »

« Oh ! non, non. Comment avez-vous pu croire cela de moi ? J’étais alors si malheureux. »

« Pas tout à fait assez pour ne pas vous amuser. Je suis sûre que vous deviez bien vous divertir en nous trompant tous. Je le crois d’autant plus, que pour dire la vérité, je pense que je m’en serais amusée moi-même en pareil cas. »