Ouvrir le menu principal

Page:Austen - La Nouvelle Emma T4.djvu/271

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


nous autres, nous parlons d’une pareille affaire en gros. Cependant je dois dire que Robert Martin paraissait si plein de son objet, qu’il me conta, assez mal à propos, qu’en quittant le spectacle d’Asthley, mon frère donna le bras à sa femme, et prit Henri par la main, et que lui offrit le sien à mademoiselle Smith, et se chargea de Jean, et qu’ils se sont trouvés pendant quelque temps si pressés par la foule, que mademoiselle Smith en avait été effrayée. »

Il s’arrêta. Emma n’osa pas répondre sur-le-champ. En le faisant elle craignait de montrer toute la satisfaction, toute la joie qu’elle ressentait de cet événement. Elle était forcée de se contraindre, autrement il aurait cru qu’elle était folle. Son silence le troubla, et l’ayant considérée quelque temps, il ajouta :