Ouvrir le menu principal

Page:Austen - La Nouvelle Emma T4.djvu/268

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


Emma ; cette nouvelle vous afflige ; je m’y attendais. J’aurais désiré que nos opinions fussent les mêmes ; mais cela viendra avec le temps. Vous pouvez compter que le temps nous fera penser différemment l’un ou l’autre. À présent nous en avons assez dit sur ce sujet. »

« Vous vous trompez, vous vous trompez, répliqua-t-elle avec énergie. Cette nouvelle ne peut ni affliger aujourd’hui ; mais je n’y crois pas. Elle me paraît impossible ! Vous ne me voulez pas persuader qu’Henriette Smith ait accepté Robert Martin. Vous ne voulez pas dire qu’il se soit de nouveau offert à elle, mais seulement qu’il en a l’intention. »

« Je veux dire qu’il l’a fait, répondit M. Knightley, en souriant, et il a été accepté. »

« Grand dieu ! s’écria-t-elle, fort bien. »