Ouvrir le menu principal

Page:Austen - La Nouvelle Emma T4.djvu/266

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


faites tous vos efforts pour vous empêcher de sourire. »

« J’ai bien peur, dit-il, en composant l’air de son visage, j’ai bien peur, ma chère Emma, que l’envie de rire ne vous passe quand vous les apprendrez. »

« En vérité ! Et pourquoi ? Je ne puis m’imaginer qu’une chose qui vous amuse, ne fasse pas le même effet sur moi. »

« Il existe un objet, un seul sur lequel nous ne pensons pas l’un comme l’autre. » Il s’arrêta un moment, la regarda fixement en souriant.

« Ne doutez-vous pas quel peut être cet objet ? Ne vous souvenez-vous plus d’Henriette Smith ? »

Elle rougit ; elle fut effrayée sans savoir pourquoi.

« Avez-vous reçu de ses nouvelles ce matin, dit-il ? je crois que vous en