Ouvrir le menu principal

Page:Austen - La Nouvelle Emma T4.djvu/262

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


pas sa fille, Jeanne Fairfax ? Et même sa fille ainée.

Il se crut obligé de l’en instruire ; et mademoiselle Bates étant présente, le secret fut immédiatement connu des Cole, de madame Perry et de madame Elton. On s’y attendait ; on avait calculé le moment qu’on le saurait à Highbury, d’après le temps que ce secret aurait été connu à Randalls. On était également certain que cette nouvelle fournirait matière à toutes les conversations. En général, ce mariage fut approuvé. Les uns crurent que l’avantage était du côté de M. Knightley, d’autres, au contraire, soutenaient qu’il était du côté de mademoiselle Woodhouse. Il y en eut qui pensèrent que les deux familles se réuniraient à Donwell, et qu’Hartfield serait donné à M. Jean Knightley ; quelques-uns prévirent que les domestiques ne s’ac-