Ouvrir le menu principal

Page:Austen - La Nouvelle Emma T4.djvu/257

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.



Il fallut du temps à M. Woodhouse pour se réconcilier à l’idée de ce mariage ; mais le plus fort était fait : le temps ferait le reste. M. Knightley vint remplacer Emma ; ses prières, ses protestations et surtout les éloges qu’il fit d’elle, le firent écouter avec une espèce de plaisir, et enfin il s’accoutuma à les entendre parler sur ce sujet chaque fois que l’occasion favorable s’en présentait.


Ils eurent toute l’assistance qu’Isabelle pouvait leur donner par écrit ; dans ses lettres, elle ne tarissait pas sur l’éligibilité de ce mariage, quelle approuvait de tout son cœur. Madame Weston de son côté, se tenait prête à considérer l’affaire, à la première entrevue avec M. Woodhouse, d’abord, comme arrangée, et ensuite comme excellente, sachant bien que ces deux