Ouvrir le menu principal

Page:Austen - La Nouvelle Emma T4.djvu/252

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


côté, et tout le mérite du mien. Je souhaite qu’il ne s’écrie pas sur-le-champ, pauvre Emma ! Sa tendre compassion ne va pas plus loin en faveur du mérite opprimé. »

« Ah ! plût-à-Dieu que votre père fût aussitôt convaincu que Jean, que nous avons tous les droits que donne un mérite égal à goûter ensemble un bonheur parfait. Une partie de sa lettre m’a beaucoup diverti, y avez-vous fait attention ? C’est où il dit que l’ouverture que je lui fais ne lui a causé aucune surprise, car il y avait déjà quelque temps qu’il s’y attendait. »

« Si je comprends votre frère, il veut dire simplement qu’il vous supposait des projets de mariage. Il ne pensait pas à moi. Il n’était pas préparé à cela. »

« Oui, oui. — Mais ce qui m’amuse beaucoup, c’est qu’il ait deviné ma