Page:Austen - La Nouvelle Emma T4.djvu/249

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


son arrivée elle était très-abattue, ce qui n’était pas surprenant, puisqu’elle devait consulter un dentiste ; mais après cette consultation, elle trouva qu’Henriette était la même qu’elle l’avait toujours vue auparavant. Isabelle, à la vérité, n’était pas capable de faire des observations bien exactes ; mais si Henriette ne se fût pas amusée à jouer avec les enfans, elle s’en serait bien aperçue. Emma eut la satisfaction d’apprendre que le séjour d’Henriette à Londres devait être prolongé ; ce qui augmenta ses espérances ; au lieu de quinze jours elle devait y rester un mois. M. et madame Knightley devaient venir à Hartfield au mois de juin, et la ramener avec eux.

« Jean, dit M. Knightley, ne parle pas même de votre amie : tenez, voilà sa lettre ; si vous avez envie de la voir, lisez-la. »