Ouvrir le menu principal

Page:Austen - La Nouvelle Emma T4.djvu/227

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


d’hui, n’est-il pas vrai ? Mais je veux vous mettre à votre aise au sujet de madame S. Les représentations que je lui ai faites, l’ont appaisée, comme vous voyez. »

Ensuite Emma tournant la tête du côté de madame Bates, qui tricotait, elle dit moitié bas à l’oreille de Jeanne.

« Je ne nomme personne. Oh ! non, circonspecte comme un ministre d’état. Je m’en tire à merveille. »

Emma n’eut alors aucun doute. Elle se décelait en toute occasion. Après avoir un peu parlé ensemble du temps et de madame Weston, elle se trouva interpellée ainsi :

« Ne trouvez-vous pas, mademoiselle Woodhouse, que notre petite amie est bien remise ? N’êtes-vous pas d’avis que sa guérison fait beaucoup d’honneur à M. Perry ? (Ici elle fit un signe de côté à Jeanne.) En vérité, Perry l’a