Ouvrir le menu principal

Page:Austen - La Nouvelle Emma T4.djvu/220

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


heureuse d’avoir trouvé un prétexte plausible pour en faire la demande, sans avoir recours à en inventer un. Elle avait mal aux dents. Henriette souhaitait depuis long-temps de pouvoir consulter un dentiste. Madame Knightley fut enchantée de trouver l’occasion de se rendre utile ; toute espèce de maladie était pour elle une forte recommandation, et quoiqu’elle n’eût pas tant d’égards pour un dentiste que pour un M. Wingfield, elle n’en eut pas moins d’empressement à se charger de prendre soin d’Henriette. Lorsque tout fut réglé avec sa sœur, Emma proposa ce petit voyage à son amie, et la trouva très-disposée à se rendre à Londres. Tout fut arrangé très-promptement et la voiture de M. Woodhouse la conduisit en sûreté à la place Brunswick.

Ce fut seulement alors qu’Emma put