Ouvrir le menu principal

Page:Austen - La Nouvelle Emma T4.djvu/211

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


même de madame Elton. Encore une page, et j’ai fini. Quelle lettre écrit cet homme ! »

« Je voudrais qu’en la lisant vous eussiez un peu plus de charité pour lui. »

« Fort bien ! voici de la sensibilité. Il paraît qu’il a beaucoup souffert quand il a vu dans quel état il l’avait réduite. Je ne doute nullement qu’il ne l’aime beaucoup. Plus chère, infiniment plus chère que jamais ! Je souhaite qu’il sente long-temps le bienfait d’une telle réconciliation. Il est très-généreux. Mille et mille remercîmens. Plus heureux que je ne mérite. Il se rend justice. Mademoiselle Woodhouse m’a nommé l’enfant de la fortune. Ces paroles sont-elles sorties de la bouche de mademoiselle Woodhouse ? Belle conclusion. Voici la lettre. L’enfant gâté de la fortune, est-ce