Ouvrir le menu principal

Page:Austen - La Nouvelle Emma T4.djvu/195

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


me croyais offensé par la froideur qu’elle s’était permise de me témoigner, et je partis, bien résolu qu’elle ferait les avances de notre réconciliation. Je me suis toujours félicité que vous ne soyez pas venue à Box-Hill. Si vous aviez été témoin de la conduite que j’y ai tenue, je suis persuadé que vous auriez pensé mal de moi toute la vie. L’effet qu’elle produisit sur elle, se voit par la résolution qu’elle prit sur-le-champ d’accepter, lorsqu’elle sut que j’avais quitté Randalls, l’offre de cette officieuse Elton, qui par parenthèse, m’a, par sa conduite envers elle, rempli d’indignation et de haine. Je dois beaucoup moins qu’un autre m’élever contre ceux qui pensent qu’on doit user d’indulgence, dont j’ai eu si besoin moi-même ; autrement, je protesterais contre celle dont on a usé envers cette femme. Jeanne, tout court ! Vous