Ouvrir le menu principal

Page:Austen - La Nouvelle Emma T4.djvu/181

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


fût, ne vous faisait rien, néanmoins je suis persuadée qu’un vent de nord-est affecte plus ou moins tout le monde. J’ai été fort inquiète de l’effet que la tempête a dû avoir sur M. Woodhouse ; mais j’ai eu le plaisir d’apprendre par M. Perry qu’il n’en avait pas été incommodé. »

Pour toujours votre

A. W.


À MADAME WESTON.
Windsor……Juillet.
Ma chère dame,

« Si j’ai pu me faire comprendre hier, cette lettre doit être attendue aujourd’hui ; mais qu’elle le soit ou non, j’espère qu’elle sera lue avec candeur et indulgence. Vous êtes d’une bonté extrême, et il faut que vous le soyez pour me pardonner une partie de la conduite que j’ai tenue.