Ouvrir le menu principal

Page:Austen - La Nouvelle Emma T4.djvu/155

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


vous lui accordiez une préférence dont je ne l’ai jamais cru digne. Il dégrade le nom d’homme ; et cependant il en est récompensé par la main de cette charmante femme. Jeanne ! Jeanne ! que vous serez malheureuse !»

« M. Knightley, dit Emma, qui essayait d’être gaie, mais qui de fait était confuse, je suis dans une situation bien extraordinaire. Je ne puis vous laisser plus long-temps dans l’erreur où vous êtes ; et cependant, puisque ma conduite a fait sur vous l’impression que vous venez de manifester, j’ai autant de honte à avouer que je n’ai jamais été attachée à la personne en question, qu’une autre en aurait à confesser le contraire. Je le répète, je n’ai jamais eu de passion pour lui. »

Il écoutait en silence. Elle désirait qu’il parlât ; mais il n’en fit rien. Supposant donc que pour mériter sa clé-