Ouvrir le menu principal

Page:Austen - La Nouvelle Emma T4.djvu/13

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


se trouvait ; M. Knightley s’expliqua le plus distinctement.

« Mademoiselle Woodhouse serait-elle bien aise de savoir ce que tout le monde pense ? »

« Oh ! non, s’écria Emma en riant et affectant beaucoup de nonchalance, pour rien au monde. Je ne voudrais pas m’exposer à une pareille attaque. Dites moi toute autre chose que ce qui faisait l’objet de vos pensées. Mais ne dites pas tout. Il y en a une ou deux peut-être (jetant un coup-d’œil sur monsieur Weston et Henriette) de qui je n’aurais rien à craindre. »

« C’est une question, s’écria madame Elton avec emphase, que je ne me serais pas permis de faire. Quoique, peut-être, en qualité de chaperon de la partie… Je ne me suis jamais trouvée dans aucun cercle, à aucune excur-