Ouvrir le menu principal

Page:Austen - La Nouvelle Emma T4.djvu/113

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


que ses manières étaient changées. Lorsque tout le monde se promenait, il l’avait choisie pour compagne ; elle avait eu avec lui une conversation délicieuse ! il paraissait vouloir lier une connaissance intime avec elle. Emma savait qu’elle n’en imposait pas. Elle avait, ainsi qu’Henriette, observé le changement qui s’était opéré en lui. Elle répétait les expressions dont il s’était servi pour la louer, et Emma ne pouvait se refuser à reconnaître que ce qu’elle disait était la vérité même. Il avait effectivement dit qu’il estimait en elle un naturel simple et sans art, ni affectation, des sentimens honorables et généreux ; il le lui avait dit à elle-même plus d’une fois. Plusieurs petites particularités sur les attentions qu’il avait eues pour elle, comme, par exemple, d’avoir changé de place pour s’approcher d’elle, des regards qui signi-