Ouvrir le menu principal

Page:Austen - La Nouvelle Emma T4.djvu/103

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.



Sa voix s’éteignit ; elle resta éperdue jusqu’à la réponse d’Henriette.

Henriette, un peu éloignée, le visage tourné d’un autre côte, ne put parler que quelque temps après ; et lorsqu’elle prit la parole, sa voix n’était pas plus rassurée que celle d’Emma.

« Je n’aurais pas cru possible, dit-elle, que vous eussiez pu vous tromper sur ce qui me regarde. Je sais que nous étions convenues qu’on ne nommerait personne ; mais considérant de combien il est au-dessus des autres, je ne pouvais pas supposer qu’une pareille méprise fût possible. M. Frank Churchill ! qui pourrait faire attention à lui, lorsque l’autre est présent ? J’ose me flatter que j’ai trop bon goût pour donner la préférence à M. Frank Churchill, qui n’est rien du tout en comparaison de l’autre : et je suis très-surprise que vous ayez été induite en erreur : et je