Ouvrir le menu principal

Page:Austen - La Nouvelle Emma T4.djvu/10

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


êtes humilié ; vous avez sollicité l’ordre de rester. »

« Ne dites pas que j’étais de mauvaise humeur ; j’étais fatigué, la chaleur m’avait accablé. »

« Il fait plus chaud aujourd’hui. »

« Je ne m’en aperçois pas, je me trouve à merveille. »

« À la bonne heure ; mais c’est parce que vous êtes sous commandement. »

« Sous le vôtre ? Oui. »

« J’avais peut-être l’intention que vous le dissiez, et cependant j’entendais parler du vôtre propre ; que vous étiez maître de vous-même. Vous étiez, de manière ou d’autre, sorti de votre assiette ordinaire, mais vous y êtes rentré aujourd’hui : et comme je ne puis pas toujours être avec vous, je vous conseille d’être toujours sous votre propre commandement plutôt que sous le mien. »