Ouvrir le menu principal

Page:Austen - La Nouvelle Emma T1 et 2.djvu/533

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


quitter, ne leur fait pas un compliment ; et si ce quelqu’un était mademoiselle Woodhouse, on y prendrait plus garde qu’à qui que ce fût dans l’assemblée. Votre intention n’est pas sans doute de mortifier les Cole ; j’en suis très-certain. Ce sont les meilleures gens du monde, et qui vous respectent infiniment : d’ailleurs vos voisins depuis dix ans. »

À ce discours de M. Weston, M. Woodhouse répondit : « Non certainement, mon cher monsieur, pour rien au monde, je ne voudrais leur faire de la peine. Je vous suis extrêmement obligé de m’avoir fait songer à cela. Je connais tout ce que ces honnêtes gens valent ; mon intention n’a jamais été de les désobliger. Perry me dit que M. Cole ne boit jamais de bierre : on ne le croirait pas à le voir, car il paraît bilieux, très-bilieux. Non,