Ouvrir le menu principal

Page:Austen - La Nouvelle Emma T1 et 2.djvu/530

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.



Mais l’idée de faire quelque chose avec précipitation, augmentant l’agitation d’esprit de M. Woodhouse, au lieu de la diminuer, ces dames, qui étaient au fait de son humeur, parvinrent aisément à le calmer. On pria M. Weston de demeurer en repos, et l’on délibéra froidement sur cette affaire importante.

M. Woodhouse, s’étant un peu remis, se trouva peu après assez bien pour continuer ainsi : « Je serais bien aise de voir madame Goddard ; j’ai beaucoup de considération pour elle. Il faut, ma chère Emma, lui écrire un petit billet et l’inviter à dîner pour le jour où vous irez chez monsieur et madame Cole. Jacques portera le billet. Mais avant tout, il faut répondre à madame Cole.

« Vous lui présenterez mes excuses, ma chère, le plus poliment possible ;