Ouvrir le menu principal

Page:Austen - La Nouvelle Emma T1 et 2.djvu/518

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


ses dépenses, et de la générosité qu’elle croyait avoir observée en lui la veille. La vanité, l’extravagance, le désir du changement, une inquiétude naturelle qui ne pouvait souffrir le repos, et demandait de l’action, soit en bien ou en mal. Son manque d’attention envers son père et madame Weston : indifférent sur ce qu’on penserait de lui, tout cela faisait sans doute partie de son caractère. Son père se contentait de l’appeler fat, et croyait que c’était une bonne histoire à raconter de lui ; mais il était aisé de voir que madame Weston n’en était pas contente, parce qu’elle passait légèrement sur ce voyage, observant seulement que « tous les jeunes gens avaient des caprices. »

Excepté cette petite tache, Emma croyait que ses parens devaient être satisfaits de sa conduite. Madame Weston reconnaissait avec plaisir qu’il était