Ouvrir le menu principal

Page:Austen - La Nouvelle Emma T1 et 2.djvu/501

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


quarts d’heure que j’y étais. La bonne dame ne m’avait pas permis de me sauver plus tôt. »

« Et comment avez-vous trouvé mademoiselle Fairfax ? »

« Mal, très-mal, supposé qu’on puisse dire qu’une jeune dame ait mauvaise mine. Une pareille expression n’est pas permise, n’est-ce pas, madame Weston ? Les dames n’ont jamais mauvaise mine. Et sérieusement parlant, mademoiselle Fairfax est naturellement si pâle, qu’elle a toujours l’air malade. Il est bien malheureux qu’elle n’ait pas du tout de teint. »

Emma ne fut pas de son avis, et commença à défendre vivement le teint de mademoiselle Fairfax. Il n’avait certainement jamais été brillant, mais elle ne convenait pas qu’elle eût toujours l’air malade ; et sa peau était si