Ouvrir le menu principal

Page:Austen - La Nouvelle Emma T1 et 2.djvu/482

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


Emma les questions suivantes : Aimait-elle à monter à cheval ? Y avait-il de beaux endroits pour se promener soit à cheval, soit à pied ? Avaient-ils un nombreux voisinage ? Y avait-il une agréable société à Highbury ? Il avait vu de jolies maisons tant dans le bourg que dans ses environs. Donnait-on des bals ? Faisait-on de la musique ?

Lorsqu’on eut répondu à toutes ces questions, et qu’ils commençaient déjà à se connaître, il trouva occasion, pendant que les deux pères s’entretenaient ensemble, de parler de sa belle-mère, et en parla avec tant d’éloge, tant d’admiration, tant de reconnaissance, pour avoir fait le bonheur de son père, ainsi que de la manière amicale avec laquelle elle l’avait reçu, qu’Emma se confirma dans l’opinion qu’elle avait qu’il savait se rendre agréable, et que certainement il ferait