Ouvrir le menu principal

Page:Austen - La Nouvelle Emma T1 et 2.djvu/461

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


riette. Quant à son alliance, Emma était parfaitement tranquille, persuadée que malgré ses bravades et le dédain qu’il avait manifesté pour Henriette, il n’avait pas gagné grand’chose. Sur cet article on pouvait savoir la vérité. Ce qu’elle était, on n’en savait rien ; mais qui elle était, pouvait se découvrir ; et mettant de côté les 250,000 francs, il ne paraissait pas qu’elle fût en rien supérieure à Henriette. Elle n’apportait avec elle ni nom, ni noblesse, ni alliance. Mademoiselle Hawkins était la seconde fille d’un négociant de Bristol, qui, d’après le modique profit de son commerce, pouvait faire supposer que son négoce n’était pas du premier ordre. Elle avait coutume de passer une partie de l’hiver à Bath ; mais sa demeure ordinaire était à Bristol, au beau milieu de la ville ; car quoique son père et sa mère fussent morts de-