Ouvrir le menu principal

Page:Austen - La Nouvelle Emma T1 et 2.djvu/399

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


et madame Campbell ne permettaient que rarement à leur fille de sortir seule avec M. Dixon, ce dont je ne les blâme pas, Jeanne entendait tout ce qu’il disait à mademoiselle Campbell de sa maison et de ses propriétés en Irlande. Et je crois qu’elle nous a écrit qu’il avait montré des plans et des vues qu’il avait dessinés lui-même. C’est je crois un très aimable et très-charmant jeune homme. Jeanne avait une envie extrême d’aller en Irlande, d’après ce qu’il en disait. Dans ce moment, un injurieux soupçon frappa l’esprit d’Emma, au sujet de Jeanne Fairfax. Ce charmant M. Dixon, et ne pas aller en Irlande avec l’insidieux dessein, se dit-elle, de faire de nouvelles découvertes. »

« Vous devez vous croire très-heureuse que mademoiselle Fairfax ait la permission de venir vous voir dans