Ouvrir le menu principal

Page:Austen - La Nouvelle Emma T1 et 2.djvu/398

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


pendant une semaine entière, et elle doit aujourd’hui trouver étrange d’être dans des royaumes différens, j’avais envie de dire, mais du moins dans des pays différens ; ainsi elle a écrit une lettre très-pressante à sa mère ou à son père, car je ne sais pas bien auquel des deux, en son nom et en celui de M. Dixon, pour les inviter à les venir joindre sur-le-champ, avec l’assurance d’aller à leur rencontre jusqu’à Dublin et de les conduire à leur château de Baly-Craig, superbe endroit je présume. Jeanne a entendu parler des beautés de ce château, par M. Dixon, j’imagine ; car je ne pense pas qu’elle en ait rien appris par d’autres. Vous sentez qu’il est tout naturel de supposer que M. Dixon, venant faire la cour à mademoiselle Campbell, parlait de ses terres, et comme Jeanne se promenait souvent avec eux, car le colonel