Ouvrir le menu principal

Page:Austen - La Nouvelle Emma T1 et 2.djvu/391

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


de Jeanne. Elle commença tout en arrivant à demander de ses nouvelles, car elle l’aime beaucoup. Toutes les fois qu’elle vient à Highbury, madame Cole la comble d’amitié ; et je dois dire que personne ne les mérite plus que Jeanne. Ainsi commençant à demander de ses nouvelles, elle dit : « Je sais que vous ne pouvez pas avoir reçu de lettre de Jeanne, car ce n’est pas son temps d’écrire, et lorsque je lui répondis qu’elle se trompait, que nous en avions eu une ce matin, jamais je n’ai vu de personne plus surprise. « Sur votre honneur ! dit-elle, vous en avez reçu une ? Racontez-moi ce qu’elle dit : »

Emma fut assez polie pour dire sur-le-champ, en souriant et avec un air d’intérêt.

« Avez-vous des nouvelles si récentes de mademoiselle Fairfax ? J’en suis charmée, comment se porte-t-elle ? »