Ouvrir le menu principal

Page:Austen - La Nouvelle Emma T1 et 2.djvu/344

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.







CHAPITRE XVI.


Lorsque la femme de chambre l’eut déshabillée, elle s’assit pour penser à sa déplorable aventure. C’était, en effet, une triste affaire. Des projets si bien conçus, et si misérablement renversés. Quel coup pour Henriette. Rien ne la chagrinait davantage. Chaque partie de cette malheureuse transaction lui causait des peines et de l’humiliation ; mais ce n’était rien en comparaison des maux qu’Henriette allait souffrir ; et elle se serait condamnée elle-même volontiers à beaucoup plus de mortifications, pourvu qu’elle seule sentît les mauvais effets des erreurs dont elle s’était rendue coupable.

« Si je n’avais pas persuadé à Henriette d’aimer cet homme-là, je me se-