Ouvrir le menu principal

Page:Austen - La Nouvelle Emma T1 et 2.djvu/324

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.



Le pauvre M. Woodhouse, consterné, garda le silence ; mais les autres avaient quelque chose à dire. Chacun fut surpris ou ne le fut pas ; mais tous avaient des questions à faire, ou des consolations à donner. Madame Weston et Emma essayèrent de tout leur pouvoir de lui faire bon courage et de détourner son attention de ce qu’avait dit son gendre, qui suivait son triomphe avec un peu de dureté.

« J’admire votre résolution, Monsieur, dit-il, de vous exposer dehors par un temps pareil ; car enfin vous avez pu prévoir qu’il neigerait bientôt. »

« Tout le monde le voyait. J’approuve fort votre courage, et certainement nous arriverons parfaitement bien à la maison. Une couple d’heures de neige de plus ne rendra, pas la route impraticable ; et nous avons d’ailleurs