Ouvrir le menu principal

Page:Austen - La Nouvelle Emma T1 et 2.djvu/305

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


moins il jouait le rôle d’amoureux. Cette idée la chagrina tellement, qu’elle fut obligée de se contraindre pour être simplement polie avec lui. Pour son compte particulier, elle ne pouvait pas commettre une incivilité, et pour celui d’Henriette, espérant que les choses s’arrangeraient pour le mieux, elle devait avoir des égards ; mais c’était pour elle une contrainte, et d’autant plus pénible, que d’un autre côté, au plus fort de l’impertinent éloge de M. Elton, on parlait de choses qu’elle aurait voulu entendre. Elle avait compris seulement que M. Weston donnait quelques renseignemens sur son fils, et ces paroles avaient frappé son oreille : « Mon fils et Frank ; et mon fils. » D’après quelques monosyllabes, elle pensa qu’il annonçait la prochaine arrivée de son fils ; mais avant d’avoir pu faire taire M. Elton, le sujet sur lequel on par-