Ouvrir le menu principal

Page:Austen - La Nouvelle Emma T1 et 2.djvu/136

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


ses doigts, sans y faire aucune attention. Emma attendait avec impatience, mais non sans espérance, le résultat de cette scène. Enfin, avec une espèce d’hésitation, Henriette dit :

« Mademoiselle Woodhouse, puisque vous ne voulez pas me dire votre opinion, il faut que je me conduise du mieux qu’il me sera possible. Je me suis tout à fait déterminée, et je suis presque résolue à refuser M. Martin. Pensez-vous que je fasse bien ? »

« Parfaitement bien, ma chère Henriette, c’est justement ce que vous devez faire. Tant que vous avez hésité, j’ai garde mon opinion en moi-même, mais maintenant que vous êtes tout à fait décidée, je puis vous la communiquer, en vous approuvant. Ma chère Henriette, je m’en félicite. J’aurais senti un vif chagrin de vous avoir perdue, ce qui serait nécessairement