Ouvrir le menu principal

Page:Austen - La Nouvelle Emma T1 et 2.djvu/121

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.



« Mademoiselle Woodhouse a donné à son amie la seule beauté qui lui manquait, lui observa madame Weston, ne soupçonnant nullement qu’elle s’adressait à un amoureux. L’expression des yeux est très-correcte ; mais mademoiselle Smith n’a pas de pareils sourcils, ni de pareils cils. Sa figure est cause qu’elle ne les a pas. »

« Vous le croyez ? répliqua-t-il, je ne suis pas de votre avis. Ce portrait me paraît de la plus exacte ressemblance. De ma vie je n’en ai vu une semblable. Il faut compter pour quelque chose l’effet des ombres. »

« Vous l’avez faite trop grande, Emma, dit M. Knightley. »

Emma savait qu’il avait raison, mais ne voulut pas en convenir, et M. Elton dit avec feu :

« Oh ! non, elle n’est certainement pas trop grande, pas du tout trop