Ouvrir le menu principal

Page:Austen - La Nouvelle Emma T1 et 2.djvu/113

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


finis en avaient peut-être plus que les autres. Son style était hardi ; mais soit que ses dessins eussent eu plus ou moins de mérite qu’ils n’en avaient, le plaisir et l’admiration de ses deux compagnons auraient été les mêmes : ils étaient en extase. La ressemblance plaît à tout le monde, et le travail de mademoiselle Woodhouse devait être sublime.

« Vous ne trouverez pas ici, dit Emma, une grande variété de figures. Je ne pouvais faire d’études que sur ma famille. Voici un portrait de mon père, un autre de ma sœur ; mais l’idée de poser pour son portrait affectait si singulièrement les nerfs de mon père, que je n’ai pu le saisir qu’à la dérobée. Aucun d’eux n’est ressemblant. Madame Weston, et madame Weston, encore et encore. Cette chère madame Weston ! toujours ma plus sincère