Page:Austen - La Famille Elliot T1.djvu/72

Cette page a été validée par deux contributeurs.


pleins pouvoirs pour terminer cette grande affaire furent donnés à M. Shepherd ; et dès qu’il les eut reçus en bonne et due forme, Alice, qui avait tout écouté avec attention, sortit de la chambre, et fut chercher dans le jardin la fraîcheur de l’air dont sa poitrine oppressée avait grand besoin. Ses pas se dirigèrent dans une allée favorite : « Ah ! dit-elle en soupirant profondément, dans quelques mois peut-être il se promènera ici, il habitera Kellinch-Hall ! »



――――