Page:Austen - La Famille Elliot T1.djvu/159

Cette page a été validée par deux contributeurs.


avec son équipage la frégate l’Aspic, et je serais en ce moment parfaitement oublié. »

Alice frémit intérieurement, et si on l’avait regardée on l’aurait bien sûrement vu pâlir ; mais les miss Musgrove, qui osaient exprimer leur effroi à cette idée, le firent si vivement et avec tant de chaleur, qu’elles seules attirèrent l’attention du capitaine.

« Je suppose que c’est alors, dit à voix basse mistriss Musgrove à miss Elliot, qu’il obtint la Laconia, et se trouva avec mon pauvre Richard. Charles, mon cher, dit-elle à son fils, demandez au capitaine où il a rencontré la première fois votre frère.

— À Gibraltar, répondit-il ; Dick y était resté malade, et il avait une lettre de recommandation de son premier capitaine pour sir Wentworth.

— Écoutez, Charles, reprit-elle tout bas, dites au capitaine de ne pas craindre de parler du pauvre Richard devant moi ; j’aurais du plaisir à m’entretenir de ce brave garçon ; un si bon ami ne m’en dira sûrement que du bien. »

Charles, qui en doutait, ne répondit que par un signe, et ne fit point cette invitation au capitaine. Les deux sœurs s’occupaient ac-