Page:Austen - La Famille Elliot T1.djvu/115

Cette page a été validée par deux contributeurs.


une lady, et de manière à ruiner celles qui voudraient l’imiter et qui n’en ont pas les moyens. Mistriss Charles ne jure que par elle, je le sais, mais j’ai voulu vous avertir pour que vous soyez sur vos gardes, et que s’il vous manque quelque chose vous sachiez à qui vous en prendre : vous feriez bien, sans me nommer, d’en dire un mot à votre sœur, et d’obtenir qu’elle congédie cette fille. »

Un autre sujet continuel des lamentations de la plaintive Maria, était que les Musgrove ne lui donnaient pas la préséance qui lui était due dans les grands dîners du voisinage ; comme fille d’un baronnet, elle avait le droit d’être au haut bout de la table, et le même jour qu’elle avait parlé vivement de ce grief à sa sœur, Alice se promenant seule avec les jeunes Musgrove, l’aînée, après avoir mis la conversation sur les rangs et les prétentions en ce genre, lui dit : « Je n’ai aucun scrupule avec vous, miss Alice, qui êtes si bonne, et si indifférente sur les distinctions, de vous faire observer combien de telles prétentions sont quelquefois ridicules : je voudrais qu’il vous fût possible de faire entendre à Maria combien elle serait plus aimable si elle n’était pas sur cela aussi tenace et aussi exigeante,